Des Changements à Venir


Hello les amis,
Je suis en train de remanier un peu le blog. Ne soyez pas inquiétés des différents changements en cours ces différentes semaines...


vendredi 8 janvier 2016

Différence Ravintsara et Ravensare

Hello les amis,

Alors comment çà va durant cet hiver ? Au moment où j'écris ce post il fait près de 15°C alors que nous sommes en plein hiver !
Mais par expérience, je sais que certains hivers sont venus très tard, et pour ma part j'ai toujours ma botte secrète dans mon sac, au bureau et chez moi pour éviter de tomber malade. Et cette botte secrète c'est l'Huile Essentielle de Ravintsara : quelles gouttes sur les poignées que je respire longuement tout au long de la journée m'offrent une barrière anti-microbes non négligeable (surtout dans le métro) !
Comme il existe un amalgame entre cette Huile Essentielle et une autre de ses "consœurs", je vous propose de dissiper cette incompréhension.

Zoom sur les Huiles Essentielle de
Ravintsara, Ravensare ou Ravensara Anisé ?




Le Ravintsara - Cinnamomum Camphora
Le Ravintsara, aussi appelé Camphrier de Madagascar, a pour nom botanique "Cinamomum Camphora Cineoliferum", de la famille botanique des Lauracées. Elle trouve son origine en Asie puis a été implantée à  Madagascar d'où nous trouvons la plupart des Huiles Essentielles de ce type. Son chémotype est composée principalement du 1,8 Cinéole.
L'Huile Essentielle de Cinnamomum Camphora de Madagascar contient peu de molécule de camphre par rapport à celle venant d'Asie que l'on appelle aussi l'Huile Essentielle de Hon-sho.
Son Huile Essentielle est tirée des feuilles.  Elle a une odeur plutôt fraîche et camphrée.
Elle est anti-virale et immunostimulante ; elle est utilisée dans les cas de grippe, les rhumes, les refroidissements mais aussi le zona et l'herpès, etc. Elle est expectorante mais aussi régénérante cutanée.
Elle a un spectre d'action si grand que je préfère résumer en disant qu'elle agit sur la sphère immunitaire, cutanée, articulaire, musculaire, respiratoire, ORL, cardio-vasculaire, respiratoire, et psycho-émotionnelle.
Elle peut être utilisée en application locale, en diffusion (préférer les diffuseurs à nébullition), inhalation et voie orale.

On ne lui connaît pas vraiment de contre-indication : elle peut être utilisée par les femmes enceintes et les enfants de plus de 6 mois, bien-sûr par l'avis éclairé d'un professionnel de la santé ;-)


Le Ravensara - Ravensara Aromatica
Le Ravensara, aussi appelé Ravensare Aromatique  (anciennement : Agathophyllum aromatica), a pour nom botanique "Ravensara Aromatica", de la famille botanique des Lauracées. Elle trouve son origine à Madagascar. Son chémotype est composée principalement de Limonène, Sabinène et Myrcène.
Son Huile Essentielle est tirée des feuilles. Elle a une odeur plutôt anisée et poivrée.
Elle est plutôt anti-inflammatoire. On l'utilise plutôt dans les douleurs rhumatismales et articulaires, ainsi que les spasmes digestifs et dans la régulation du cycle féminin.
Elle peut être utilisée en diffusion (préférer les diffuseurs à nébullition), en application locale.
Attention : Elle est interdite en cas de grossesse et aux enfants de moins de 8 ans.


Le Ravensara Anisé - Ravensara Anisata
Le Ravensara Anisé, aussi appelé Havozo, a pour nom botanique "Ravensara Anisata", de la famille botanique des Lauracées. Elle trouve son origine à Madagascar. Son chémotype est composé principalement de Methyl Chavicol.
Son Huile Essentielle est tirée de l'écorce.
Elle a à peu près les mêmes indications que l'huile Essentielle de Ravensara Aromatique.
Peu sont les boutiques d'Huiles Essentielles qui la revendent car, pour la produire, il faut écorcer son arbre qui meure après ce traitement...


--> Lorsque j'ai décidé de me mettre à fond dans l'aromathérapie, "Cinnamomum Camphora" fut le premier nom que j'ai appris. Quitte à apprendre à apprendre un seul nom, autant apprendre celui -là ;-) <--



Sources :
Dr Franck Gigon - Plantes et Bien-être, n°19, Décembre 2015
passeportsante.net



Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire